News - Clients

Les 10 technologies stratégiques pour 2016

15.12.2015



Gartner identifie 10 tendances technologiques stratégiques pour 2016 et au-delà, dévoilées lors de son symposium ITxpo le mois dernier à Orlando.
 
La fin d’année approche et c’est l’heure des prédictions. David Cearley, vice-président et analyste au Gartner, nous prédit notre avenir numérique, les tendances qui vont dessiner les opportunités business jusqu’en 2020. Ces tendances sont organisées autour de trois grands thèmes : le maillage numérique, les machines intelligentes et la nouvelle réalité de l’IT.
 

 
Le maillage numérique
 
Les mondes physiques et numériques fusionnent en un maillage d’objets, d’applications et de services : le maillage numérique.
 

Tendance n°1 : Le maillage d’appareils connectés

 
Les objets connectés se multiplient : montres, bracelets, appareils ménagers, voitures… Tous ces capteurs nous permettent d’accéder à des applications et à des informations, d’interagir avec des personnes, des communautés, des entreprises, des gouvernements…
 
A mesure que ces objets évoluent et collectent de plus en plus de données, ils deviennent plus intelligents. Mais ils travaillent encore en silos. David Cearley prévoit qu’à l’avenir, les objets vont interagir et coopérer entre eux, créant ainsi ce qu’il appelle le maillage d’appareils (the Device Mesh).
 

Tendance n°2 : L’expérience utilisateur ambiante

 
Toutes nos interactions numériques peuvent se synchroniser et s’intégrer dans une expérience utilisateur en continu et ambiante, préservant la même expérience à travers les appareils, le temps et l’espace. Cette expérience mélange le physique, le virtuel, les environnement électroniques, la réalité augmentée et la réalité virtuelle, et utilise les informations contextuelles temps réel pour changer d’environnement ambiant quand l’utilisateur se déplace d’un endroit à un autre.
 
Les entreprises doivent prendre en compte ce nouveau comportement et ne plus se focaliser sur le design d’une application en particulier, mais sur celui du maillage complet des produits et des services impliqués dans l’expérience utilisateur. “Concevoir ces expériences avancées sera un différentiateur majeur pour les éditeurs et les entreprises pour 2018″ précise David Cearley.

 

Tendance n°3 : Les nouveaux matériaux d’impression 3D

 
L’impression 3D continue d’évoluer avec une large gamme de matériaux tels que les alliages de nickel, le graphène, le verre, l’encre conductrice. L’impression de matériaux biologiques, pour imprimer de la peau ou des organes, devient une réalité. Mais les politiciens et le grand public n’ont pas encore pris conscience de toutes les implications.
 
Les machines intelligentes
 
Alors que l’économie numérique focalise aujourd’hui l’attention des entreprises, l’économie des algorithmes est en train d’émerger. “ Les algorithmes définissent le futur du business ”, déclare David Cearly. Dans le business des algorithmes, une grande partie se passe en arrière-plan, là où les personnes ne sont pas impliquées. C’est le rôle des machines intelligentes.
 

Tendance n°4 : L’information sur tout

 
D’ici 2020, Gartner prévoit 25 milliards d’objets connectés en circulation. Le maillage numérique de tous ces objets qui nous entourent va produire une somme incommensurable de données sur presque tout ce qui est imaginable. Le défi sera d’identifier les informations qui fourniront une valeur stratégique et d’explorer l’effet de levier des algorithmes.
 
Les avancées dans les outils sémantiques tels que les bases de données graphe ou les techniques de classification de données et d’analysé d’information pourront apporter du sens au déluge souvent chaotique d’informations. Pour David Cearly, “les entreprises qui parviendront à transformer les informations en actions, en s’appuyant pour cela sur des algorithmes, pourront tirer parti de toute la puissance de ce raz-de-marée et surclasseront leurs concurrents”.

 

Tendance n°5 : Le Machine Learning avancé

 
Les technologies de Machine Learning avancé, telles que les réseaux neuronaux profonds (Deep Neural Nets), donnent aux machines cette apprence d’ “intelligence”, en leur permettant à la fois de percevoir et de comprendre leur environnement, d’apprendre et de modifier leur comportement. 
 
L’explosion des sources de données, la complexité des informations rendant la classification et l’analyse manuelles difficiles et coûteuses. Une grande partie des analyses préliminaires pourront être effectuées par des machines. Les intervenants humains devront alors s’engager sur des processus de plus haut niveau. 

 

Tendance n°6 : Les agents et les objets autonomes

 
Le Machine Learning implémenté dans les applications et les objets connectés va donner naissance à une large gamme de machines intelligentes : robots, véhicules, assistants virtuels… qui agiront de manière plus ou moins autonomes. 
 
Les assistants personnels virtuels tels que Apple Siri, Google Now ou Microsoft Cortana sont les précurseurs des agents autonomes. Dans l’expérience utilisateur ambiante, l’agent autonome deviendra l’interface utilisateur principale. Au lieu d’interagir avec des menus, des boutons sur un smartphone, l’utilisateur parlera à une application, qui sera en réalité un agent intelligent.
 
« Dans les cinq prochaines années, nous évoluerons vers un monde post-application dans lequel les agents intelligents délivreront l’interface et des actions dynamiques et contextuelles » affirme Daniel Cearly. « Les entreprises devraient explorer l’usage des agents et des objets autonomes pour augmenter l’activité humaine et assigner les gens à des activités que seuls les humains peuvent faire ». Une tendance qui devrait encore évoluer sur les 20 prochaines années.
 
La nouvelle réalité de l’IT
 
La nouvelle réalité de l’IT, ce sont les nouvelles tendances en architectures et plateformes nécessaires pour supporter l’économie des algorithmes.

 

Tendance n° 7 : L’architecture de sécurité adaptative

 
La complexité de l’entreprise digitale et de l’économie des algorithmes, combinée à l’émergence de la cybercriminalité organisée placent la sécurité en tête des préoccupations des DSI. Mais l’ère de l’attitude défensive est révolue. Gartner prévoit une nouvelle génération d’outils capables de passer à l’offensive. 
 
En adoptant une approche DevOpSec c’est-à-dire en embarquant la sécurité dès la conception des applications et en analysant en permanence le comportement des utilisateurs, des réseaux et des terminaux, en exploitant la modélisation prédictive, les systèmes seront en mesure de prévoir et de colmater les failles en amont, plutôt que de se défendre et de bloquer les attaques. 
 

Tendance n° 8 : L’architecture système avancée

 

Le maillage numérique et les machines intelligentes nécessitent des capacités de calcul intense et des architectures plus adaptées. Les architectures neuromorphiques, inspirées du fonctionnement du cerveau humain, ont fait des progrès notables. Les systèmes construits sur des GPU (processeurs graphiques) et des FPGA (réseaux logiques programmables), ou des systèmes de réseaux de neurones à convolution sont particulièrement adaptés au Deep Learning et autres algorithmes de reconnaissances de forme telles que Deepface, la reconnaissance faciale de Facebook. 
 
« Les architectures basées sur les FPGA faciliteront la distribution des algorithmes dans des facteurs de forme plus petits et consommant beaucoup moins d’énergie, ce qui permettra au machine learning avancé de proliférer jusqu’aux objets connectés même les plus petits : maison, voitures, montres et même êtres humains. » souligne David Cearly. 

 

Tendance n° 9 : L’architecture de services

 
Les concepts d’applications monolithiques et linéaires (par exemple l’architecture 3-tiers) vont céder la place à des approches d’intégration à couplage plus lâche : l’architecture des apps et des services. Cette nouvelle approche autorise des performances, de la flexibilité et de l’agilité à l’échelle du Web. 
 
L’architecture de micro-services est une tendance émergente pour construire des applications distribuées qui supportent l’agilité et le déploiement scalable, à la fois on premise et dans le Cloud. Les containers émergent comme une technologie critique pour permettre le développement agile et les architectures de micro-services.
 
Les équipes de développement doivent créer de nouvelles architectures modernes pour délivrer des applications Cloud agiles, flexibles et dynamiques avec une expérience utilisateur agile, flexible et dynamique qui sous-tend le maillage numérique. 

 

Tendance n° 10 : Les plateformes pour l’Internet des Objets

 
Les plateformes IoT (Internet des Objets) complètent l’architecture d’apps et de services, elles permettent de construire, de gérer et de sécuriser les éléments de l’IoT. Mais les technologies et les standards sont fragmentés. En attendant la disponibilité de solutions intégrées répondant aux besoins de maillage d’information, « toute entreprise qui voudrait embrasser l’IoT devra développer une stratégie de plateforme IoT, mais les approches incomplètes des éditeurs rendra la standardisation difficile jusqu’en 2018 » prédit David Cearly.


Article rédigé par Pierre Tran.
 

© 2014 Codecase, all right reserved
Credits - Legal notices

X

Let's meet !